seins tubéreux

Les seins tubéreux

Le syndrome des seins tubéreux est une malformation fréquente, d’origine congénitale, qui peut être uni- ou bilatérale. Elle se révèle à la puberté avec la croissance mammaire, et se fait de façon préférentielle en avant et dans leur parie supérieure.

Les seins tubéreux sont caractérisés par un défaut de développement de leur partie inférieure. Ainsi, les sillons sous-mammaires sont trop haut placés, avec souvent une quantité de peau insuffisante dans le partie inférieure. Il est fréquent de voir un développement antérieur exagéré (responsable d’une trop grande projection du sein), avec une aréole large, très étalée, d’où l’aspect tubulaire du sein et son appellation de sein tubéreux ou en « pis de vache ». Le plus souvent, les seins sont hypotrophiques, mais ils peuvent être de volume normal. Une asymétrie mammaire est présente dans plus de deux tiers des cas.

Les malformations congénitales des seins, notamment les asymétries mammaires, sont en général très mal supportées tant physiquement que psychologiquement chez les jeunes patientes.

Les malformations mammaires associent des anomalies de volume, de forme et de symétrie des seins. Plus rares, les anomalies de forme peuvent revêtir, en combinant hypertrophie et hypotrophie uni- ou bilatérales, de nombreuses formes cliniques d’asymétries mammaires.

Opération seins tubéreux

L’opération de la correction des seins tubéreux vise à corriger l’anomalie de la forme tubulaire du sein dans le but de rendre la silhouette plus harmonieuse. La technique d’incisions diffère selon l’importance de l’anomalie.

Dans les cas les plus fréquents de seins tubéreux, l’anomalie se caractérise par le défaut ou l’absence du segment inféro-interne du sein. L’intervention consiste alors à réaliser une incision en forme de T telle que dans les cas de plastie mammaire. Les excès cutanés sont retirés et la glande mammaire déshabitée est déplacée.

Lorsque que l’anomalie est plus importante, les incisions sont pratiquées par la voie péri-aréolaire, et une prothèse mammaire peut être placée dans la partie déshabitée ou dans le sein hypotrophié pour remodeler la forme.

L’après seins tubéreux

Après de la correction des seins tubéreux, des ecchymoses et œdèmes peuvent apparaître les premiers jours suivant l’intervention. Des antalgiques sont prescrits avant le départ de la clinique esthétique pour calmer les éventuelles douleurs post-opératoires.

Un arrêt de travail de 3 à 7 jours est préconisé, et le port d’objets lourds, les activités sportives, les expositions solaires et le tabac sont fortement déconseillées le 1er mois suivant l’intervention. Ces précautions sont nécessaires pour prévenir de toutes complications et la bonne cicatrisation de la correction des seins tubéreux.

Le résultat de la correction des seins tubéreux est progressif. Le résultat définitif est appréciable entre 6 mois et 1an suivant la chirurgie réparatrice des seins. C’est le délai nécessaire pour que les cicatrices arrivent à maturité et s’atténuent, et que l’œdème diminue.