La plastie abdominale

La plastie abdominale est pratiquée pour traiter les problèmes liés à une surcharge cutanéo-graisseuse, à des séquelles de grossesse (bourrelet cutanéo-graisseux, vergetures, distension, faiblesse musculaire) ou aux suites d’amaigrissement (naturel ou anneau gastrique).

plastie abdominale

L’ intervention consiste à remettre en tension la paroi musculaire, ainsi que la couverture cutanée de l’abdomen, tout en diminuant éventuellement l’excès graisseux par lipoaspiration.

Chez la femme, l’abdomen est particulièrement fragilisé par les grossesses qui distendent la musculature et éprouvent l’élasticité de la peau, les prises de poids, les amaigrissements, la vie sédentaire et le vieillissement cutané.

Autrefois pratiquée sur des patientes ayant une situation « extrême » (obésités et grands excès cutanés), la plastie abdominale peut désormais s’adresser à toutes sortes d’abdomen, y compris ceux dont les corrections à faire sont limitées.

Il n’y a pas de technique « universelle » . De chaque cas, comme dans toute la chirurgie esthétique, découlera le choix de la technique.

L’abdominoplastie n’est pas un traitement d’amaigrissement. En revanche, il s’accompagne quasi-systématiquement d’une lipo aspiration en cas d’excès graisseux et afin de limiter les décollements.

Cette intervention ne peut supprimer que les vergetures présentes sur la peau qui va être enlevée. Elle peut permettre le traitement simultané de certains déficits pariétaux. Cela peut concerner des écarts entre les muscles verticaux de l’abdomen, et d’éventuelles éventrations…

La consultation pré-opératoire est également l’occasion de faire le diagnostic des lésions cutanées, de décider de la technique à utiliser en fonction de l’état de la peau, des tissus graisseux et musculaires et enfin, d’envisager une solution en tenant compte des désirs de la patiente, de son mode de vie de ses habitudes vestimentaires. Les cicatrices sont camouflées le plus souvent en dessous de la ligne du sous-vêtement.

Laisser un commentaire