Les résultats d’une liposuccion

Des contrôles réguliers avec le chirurgien sont nécessaires pour informer le patient des suites, apporter les soins nécessaires et fournir les conseils utiles afin que cette période post-opératoire se passe dans les meilleures conditions.

Avant d’obtenir un résultat définitif, il faut laisser aux tissus de la peau le temps de s’assouplir et de se rétracter pour obtenir le nouveau galbe de la silhouette. Le résultat définitif d’une liposuccion est apprécié progressivement après l’intervention, à 50% après 1 mois, à 75% à 3 mois et complètement à 6 mois.

Cependant, il est important de préciser que chaque cas est particulier et qu’il dépend également de la graisse retirée et des zones traitées.

Afin de stabiliser les résultats, il est nécessaire de suivre de bonnes habitudes alimentaires et une bonne hygiène de vie. En effet, il faut rappeler que la liposuccion permet de corriger la silhouette mais ne permet pas de maigrir sans aucun soin associé.

Après rétablissement complet, la vie normale peut reprendre son cours : activités sportives, voyages, …

Il est toutefois important de consulter régulièrement (1 fois par an en moyenne) son chirurgien afin d’effectuer un suivi qui permet la surveillance de la bonne évolution de la liposuccion.

Les risques et complications d’une liposuccion

Les interventions de chirurgie esthétique étant de plus en plus maîtrisées, les complications liées aux opérations sont devenues rares. Malgré tout, il est nécessaire d’avoir conscience des risques encourus :

  • Des saignements remarqués peuvent être associés à un trouble de la coagulation.
  • Une infection peut survenir au cours ou après l’intervention.
  • Des hématomes ou épanchements lymphatiques peuvent apparaître au niveau des zones traitées.
  • Des cicatrices peuvent mal évoluer.
  • Des phlébites peuvent être déclenchées.
  • Des décollements chroniques, appelés  » poches de lymphocèle  » peuvent apparaître.
  • Des irrégularités de la peau peuvent être observées.

Toutes ces complications, aussi rares soient-elles, doivent être traitées par le chirurgien qui procède, selon le cas, à une retouche de liposuccion par simple anesthésie locale.