Reconstruction mammaire

Reconstruction mammaire après un cancer

La reconstruction mammaire fait dorénavant partie intégrante du traitement du cancer du sein. Elle ne gêne en rien la surveillance médicale et doit être proposée chaque fois que possible.

La reconstruction mammaire regroupe plusieurs types d’interventions, qui ont pour but de reconstruire un sein après une amputation partielle (tumorectomie) ou totale (mammectomie ou mastectomie).

L’intervention peut se pratiquer soit dans le même temps opératoire que la mammectomie (reconstruction mammaire immédiate), soit, dans le cas où des traitements complémentaires s’avèrent nécessaires, environ un an après (reconstruction mammaire secondaire).

Le chirurgien plasticien doit le plus souvent remédier aux séquelles laissées par une mammectomie. L’intervention vise alors trois objectifs : reconstituer le volume et le galbe du sein manquant, symétriser le sein opposé et reconstruire l’aréole.
Les méthodes de reconstruction

Les 3 objectifs de la reconstruction du sein après mammectomie sont :

  • d´apporter du volume par prothèse et/ou lambeau
  • de symétriser le sein restant
  • de reconstruire l´aréole.

Il est essentiel que la reconstruction mammaire soit évoquée dès la première consultation avec le cancérologue.

La patiente doit bénéficier d´un accompagnement psychologique, afin qu´elle sache que jamais la reconstruction n´aboutira à un vrai sein, que le sein reconstruit ne sera jamais son sein d´avant ; cependant, elle doit comprendre qu´au lieu de se sentir atteinte dans sa féminité et d´appréhender le regard des autres, elle aura d´elle-même une meilleure image, et sa qualité de vie s´en trouvera améliorée.

La reconstruction ne devrait générer aucune appréhension. Elle est réalisée à seule fin d’améliorer le bien-être physique et moral de la patiente.

Laisser un commentaire